Cognap

Sieste ou pas sieste?

Meilleurs Voeux pour 2019!

Un grand merci à tous nos volontaires pour leur participation et intérêt!

L’équipe COGNAP vous souhaite les meilleurs vœux .

Au plaisir de vous revoir en 2019!

 

Bravo Michele!

Au GIGA 16 candidats obtiennent une bourse de thèse de doctorat FRIA. Michele en fait partie! Félicitations!

http://www.frs-fnrs.be/docs/Resultats/FRS-FNRS_FRIA-2018_candidatures_retenues.htm?fbclid=IwAR0O7QLKICgsSOEY23HC8406tpFIthLjbRcoMT0Vb0Jn3ct2JLq63uQBOnU

Présentation de nos premières données au Congrès du Sommeil à Lille

Novembre 2018: Mathilde présente les résultats préliminaires sur les données d’actimétrie au Congrès de la Société Française de Recherche et Médecine du sommeil.

Voici un résumé de ce travail:

Titre: La fragmentation du cycle veille-sommeil augmente avec l’âge. Ici, nous explorons la sieste comme indicateur de cette fragmentation.

Des données d’actimétrie ont été collectées chez 35 personnes âgées (57-85 ans, 19 siesteurs [sieste>20min/jour, >3fois/semaine, depuis >1 an]). La fragmentation du sommeil a été évaluée grâce à la probabilité de transition d’une période de repos vers une période d’activité (kRA). Pour la fragmentation d’éveil, la probabilité de transition d’une période d’activité vers une période de repos (kAR) et la fraction de sommeil au cours de l’après-midi (fSoD) ont été examinées. Un score composite de cognition globale et un score spécifique des fonctions exécutives ont été calculés.

Une comparaison de groupes confirme que les siesteurs présentent une fragmentation de la période d’éveil plus élevée que les non siesteurs (fSoD). Cependant, aucune différence n’est observée pour la fragmentation de sommeil (kRA). La fraction de sommeil au cours de l’après-midi mesurée par l’actimétrie peut être utilisée comme une mesure quantitative de la sieste.

Etude financée par FRS-FNRS, ERC-Starting Grant (#GA757763)

Vincenzo donne une présentation pour l’association « Narcolepsie Vlaanderen »

L’association « Narcolepsie Vlaanderen » s’intéresse aux études réalisées par le groupe Sommeil&Chronobiologie du GIGA-CRC in Vivo Imaging. Vincenzo donne une présentation. Le résumé (en Anglais) se trouve ci-bas.

Title: Brain rhythms: from daily to seasonal changes in human cognition.

Speaker: Vincenzo Muto, PhD

Summary: Most living organisms, from cyanobacteria to mammals, exhibit rhythmic changes in physiological and behavioral variables concomitant with the daily light-dark cycle. In humans, the overall rhythmicity observed in physiology and behavior is driven by an internal clock, a small region in the anterior hypothalamus of our brain. This endogenous clock spontaneously synchronizes with the environmental light–dark cycle, allowing the organism to anticipate and adapt to the environmental changes. Unfortunately in the modern society, people are often forced to be awake at inappropriate or at biologically non-optimal times, increasing sleepiness and the consequent risk of accidents, errors and health problems. The effects of sleep deprivation on human cognition are well known and the time course of neurobehavioral performance during extended wakefulness has been accurately described. However little is known about the time course of the neural correlates of cognitive functioning under sleep deprived conditions.   During the talk it was summarized how repeated functional magnetic resonance imaging can assess rhythmicity in cognitive brain responses, ranging from daily to seasonal variations.

 

Pour plus d’informations sur l’association:  http://www.narcolepsievlaanderen.be/

 

Participation au Congrès de la Société Européenne de la Recherche sur le Sommeil

Les membres de l’équipe COGNAP ont obtenu des présentations sous forme de posters et de communications orales lors du 24ième Congrès de la Société Européenne de la Recherche sur le Sommeil à Bâle (Suisse). Cela a permis d’exposer des résultats sur l’analyse électrophysiologique et par actigraphie du sommeil, ainsi que le lien entre sommeil et cognition.

Bienvenue à Mathilde et Michele.

Mathilde Reyt, diplômée en Neurosciences de l’université P. Sabatier à Toulouse, a rejoint l’équipe COGNAP à la mi-février. Son arrivée succède d’un mois celle de Michele Deantoni, également diplômé en Neurosciences, mais cette fois-ci de l’université de Trieste, Italie. Tous deux ont débuté une thèse de doctorat dans le cadre du projet COGNAP et seront par conséquent des acteurs importants de ce projet.

C’est donc avec un peu de retard mais beaucoup de plaisir que nous leur souhaitons la bienvenue et bon courage pour ce projet de longue haleine qu’est une thèse de doctorat.

Avec l’arrivée de Mathilde et Michele, l’équipe est désormais au complet et le projet COGNAP n’attend plus que votre aide pour faire progresser notre compréhension des liens entre sommeil et vieillissement. Lancez-vous!

Giga Doctoral School !

Une des membres de l’équipe participe à la « Gordon Research Conference » au Texas

Les « Gordon Research Conferences » sont des prestigieuses conférences scientifiques internationales couvrant des thématiques de recherches notamment issus des sciences biologiques , chimiques et physiques . Ces conférences ont lieu depuis 1931, et ont augmenté depuis lors à près de 200 conférences par an. Cette année, une de ces conférences était dédiée au sommeil (Galvestone, Texas, Etat-Unis), sa fonction ainsi que sa régulation. Le sommeil, ses modifications à travers différents âges ainsi que les éléments de l’environnement qui l’affectent faisaient partie intégrante des discussions et même le photo de groupe était dévoué au sommeil :-):

Pour plus d’informations (en anglais):

https://www.grc.org/sleep-regulation-and-function-conference/2018/

Vincenzo Muto a introduit son travail à la Société Dante Alighieri

Notre équipe de recherche est impliquée dans diverses activités d’informations afin de présenter le projet COGNAP, et plus généralement, les recherches actuelles sur le sommeil.  Vincenzo Muto a exposé ses travaux à la Société Dante Alighieri (https://ladante.it/), qui favorise la diffusion de la culture italienne à travers le monde. De nombreuses questions ont été soulevées par l’auditoire, ce qui confirme l’intérêt grandissant pour le sommeil dans un public plus large que la communauté scientifique.

20180207_192453_HDR-01 (1).jpeg

Le prix Nobel de médecine 2017 récompense les travaux sur l’horloge biologique.

Hall, Rosbash et Young, les lauréats du Nobel de Médecine, ont été récompensés pour leurs études sur les mécanismes moléculaires qui sont à la base du fonctionnement de notre horloge biologique.

Si vous souhaitez plus d’informations, cliquez sur ce lien.

Nos recherches ne portent pas directement sur les mécanismes moléculaires ou basiques du phénomène, mais sans la connaissance des ces mécanismes, les hypothèses que nous formulons seraient moins concrètes.

« Older posts

© 2019 Cognap

Theme by Anders NorenUp ↑